[VIDÉO] Le Madison Square Garden se transforme en ring de boxe

Comme prévu, le duel entre les Capitals de Washington et les Rangers mercredi à New York a été interrompu par des combats que les visiteurs ont accidentellement remportés 4-2.

Deux jours après les gestes brutaux de Tom Wilson pour mettre fin à la saison d’Artemi Panarina, mais ne s’est vu infliger qu’une amende de 5000 $, six combats ont eu lieu dans les 4 premières minutes du match des 14s. Il n’y a jamais eu de Ligue nationale de hockey auparavant. (LNH) Selon Sportsnet, il y a eu six batailles dans les cinq premières minutes du match.

Dès le premier affrontement, Nic Dowd, Carl Hagelin et Garnet Hathaway des Capitals ont jeté les gantelets respectivement contre Kevin Rooney, Colin Blackwell et Phillip Di Giuseppe. Moins de 50 secondes plus tard, Brendan Smith a attaqué Wilson, recevant également une pénalité de 17 minutes pour son geste.

L’ancien attaquant des Canadiens de Montréal Lars Eller, qui a défendu Wilson plus tôt ce jour-là, indiquant que les joueurs des Capitals se protégeraient, a également disputé une ronde de boxe.

Wilson a également reçu une pénalité d’inconduite avant la fin de la première image après avoir été provoqué par le banc des Rangers. Les capitales ont ensuite annoncé en deuxième période que Wilson avait subi une blessure au haut du corps et n’avait pas l’intention de revenir au match.

Au total, c’est donc 142 minutes dans le donjon que les juges attribuent à ce match, dont exactement 100 dans le top vingt.

Dans le même temps, T.J. Oshie a eu un tour du chapeau qui a assuré la victoire dans la création de la capitale américaine. L’ailier a réalisé l’exploit quelques heures après la mort de son père des suites de la maladie d’Alzheimer.

C’était le cinquième triplé de sa carrière pour un vétéran de la LNH en 854 matchs.

Dowd a également fait scintiller la lumière rouge. Vitek Vanecek a assuré la victoire avec seulement 19 défenses. Alexis Lafrenière, qui a inscrit son 11e but de la saison, puis Morgan Barron, étant le premier de sa carrière, l’ont battu.

Pendant ce temps, Alexandar Georgiev a répondu à 31 des 34 tirs pris dans sa direction.

Sources :