Les clubs français de Ligue 1 jouent mieux à l’extérieur depuis la crise du Covid-19

Les clubs français de Ligue 1 jouent mieux à l'extérieur depuis la crise du Covid-19

« Le Monde » a scruté les 36 premières journées de la saison 2020-2021 du championnat de France de football. En conséquence, l’ancien avantage d’un match à domicile a disparu à huis clos.

Paradoxalement que cela puisse paraître, les Lillois ont de la chance: ils sont sortis de leur stade, disputant leur 38e et dernier match de la saison en Ligue 1. Une victoire à Angers le dimanche 23 mai leur donnera un quatrième titre consécutif. La France, quelle que soit l’issue du Paris-Saint-Germain, le même jour à Brest.

Dans le monde avant Covid-19, jouer «à domicile» était un avantage pour la plupart des clubs français. Rien de tel cette saison, il a d’abord joué avec des calibres partiels dans les stades puis, pour la plupart, à huis clos. Pas de clameurs ni de supporters dans les gradins. « Il n’y a pas beaucoup de différence entre un match à domicile et à l’extérieur », avouait l’entraîneur lillois Christophe Galtier en décembre 2020.

D’après notre récit des 36 premiers jours de la saison 2020-2021 en France, l’ancien avantage à domicile a disparu. En moyenne, les équipes de Ligue 1 gagnent à domicile (37,78% de victoires) ainsi qu’à l’extérieur (37,22%). Au cours des dix saisons précédentes, ils avaient passé en moyenne 45,17% du temps à la maison et 27,22% à l’extérieur.

Compte tenu à la fois des victoires et des points partagés lors des tirages au sort, treize des vingt équipes de L1 ont également récolté plus de points à l’extérieur qu’à domicile après 36 jours. C’est plus, en l’espace d’une seule saison, que le total des dix éditions précédentes du championnat de France.

Avec 43 points déjà marqués, soit six de plus qu’à domicile, Lille est bien placé pour en parler. Pour Christophe Galtier, l’absence de public peut influencer certaines décisions d’arbitrage, conscientes ou non: «L’année dernière, nous avons été sanctionnés à plusieurs reprises à l’extérieur où il y avait une super ambiance».

Sources :