Handball : Saison aboutie pour Besançon

Handball : Saison aboutie pour Besançon

Metz a été trop fort pour Besançon. Pour son dernier match des play-offs, l’ESBF s’est incliné (26-35) à domicile face au leader du championnat de promotion. Un résultat logique au vu de la domination messine tout au long de la rencontre. Place désormais aux matchs de classement pour le club du Doubs.

Metz 1, Besançon 3. Voici l’ordre dans lequel les deux clubs terminent les barrages. C’était un tel choc qu’il a été disputé hier dans le Doubs. Sur le papier, Metz était un grand favori, et sur le terrain il a montré. Dès la première mi-temps, le Messie a pris le relais et imprimé leur rythme. Une fois dépassés, les joueurs de Besançon n’ont pas gardé longtemps le score. Ils voient leur adversaire s’échapper assez rapidement en échangeant huit contre zéro lourd en fin de première période. A la pause, le score était de 18-10 en faveur des joueurs d’Emmanuel Mayonnade. Metz revient donc aux vestiaires avec un net avantage. Dès le début du deuxième acte, l’arrière gauche Clarisse Mairot marque et met fin à la séquence noire en cours pour l’ESBF. Ce ballon au fond des filets permet même aux Bisontines de reprendre espoir et de revenir à cinq petits buts de leur adversaire par jour. Mais le Messie n’a pas tremblé. Les Messines ont repris leur marche, poussant l’ESBF à blâmer. Un avantage qu’ils conserveront jusqu’à la fin de la rencontre. Le défilé était donc trop élevé pour Besançon. Voir l'article : Handball algérien : le cri de détresse d'un groupe de handballeurs ! L’ogre Messin s’impose à l’extérieur (26-35) pour se qualifier pour la finale du championnat. Les joueurs d’Emmanuel Mayonnade affronteront Brest pour ce dernier grand rendez-vous de la saison. Malgré sa défaite de la journée, Besançon a réussi sa saison. Éligibles aux matchs de la deuxième chance avec une sixième place au tour principal, les Bisontines ont élevé leur niveau de jeu et ont rivalisé avec les champions du championnat. Désormais, les résultats féminins nantais (qui sont à deux matches de retard) devront attendre pour savoir si Besançon termine troisième ou quatrième de ces matchs de la deuxième chance. Ensuite, il y aura deux jeux de distribution pour les joueurs de Raphaëlle Tervel. L’entraîneur de l’ESBF s’est fait un nom hier lorsqu’il est venu jouer à l’arrière droit. À 42 ans, ce dernier a repris ses fonctions suite à un afflux de blessures au travail. Parce qu’il n’avait pas le droit à la casquette de joueur et d’entraîneur au même moment, Raphaëlle Tervel avait officiellement laissé les commandes du banc à son assistante habituelle: Sandrine Mariot. Après six saisons à la tête de l’équipe Doubiste, Raphaëlle Tervel quittera le club en fin de saison. Mais le contrat est en cours d’exécution pour l’ancien joueur international qui s’est déjà qualifié Besançon pour la prochaine Coupe d’Europe.

Sources :

A lire sur le même sujet