Super Ligue : les frondeurs protégés par la justice suisse ?

Super Ligue : les frondeurs protégés par la justice suisse ?

Selon les médias espagnols, l’UEFA et la FIFA ont annoncé l’interdiction de chasser les sorcières.

Victoire des courses familiales ? Selon Cadena SER, le ministère suisse de la Justice a informé l’UEFA et la FIFA que le Real Madrid, la Juventus Turin et le FC Barcelone, des clubs qui viennent de rejoindre l’échéance de la mort en Super League, ne peuvent être exclus. Fin avril, le Conseil des ventes de Madrid avait déjà tranché en faveur des deux autorités, basées en Suisse, avec « des mesures disciplinaires ou des sanctions » à l’encontre des clubs, managers et joueurs impliqués. ligue et notamment, « de ne pas exclure des clubs et/ou des joueurs (…) des compétitions internationales ou nationales ». Le juge madrilène Manuel Ruiz de Lara, sur une décision annoncée le 20 avril, a demandé à la Cour européenne de justice (CJUE) de déterminer si l’UEFA exerçait sa position contre la Super League et si la menace de sanctions imposées à la FIFA par l’EFA était légale.

Pas La noticia qui contredit anoche dans @carrusel

L’UEFA et la FIFA n’ont pas été en mesure d’annoncer le ministère de la Justice de Justicia de Suiza de que no

Rappelons que 12 clubs européens ont lancé la populaire Super League dans la nuit du 18 au 19 avril 48 heures plus tard, neuf des cadres ont démissionné. L’UEFA leur a infligé une amende début mai pour un montant de 15 millions d’euros et a retiré leur monnaie européenne jusqu’à 5%, ouvrant la voie à des sanctions à trois clubs dirigeants, le Real, la Juve et le Barça fin mai.

Sources :