Rugby: Toulouse, la force de l’habitude

Rugby: Toulouse, la force de l'habitude

Et maintenant deux fois plus! Après un cinquième titre de Coupe d’Europe sans précédent, le Stade Toulouse et sa jeune génération incarnée par Antoine Dupont et Romain Ntamack visent un vingt et unième sacre en championnat, pour affirmer davantage la domination du club avec le plus de succès en France.

« Aujourd’hui, le club a le record de titres (en Coupe d’Europe) et nous pouvons mettre cette cinquième étoile sur le maillot. Nous réalisons l’héritage que nous sommes et nous ne faisons que perpétuer la tradition », a savouré Dupont samedi à Twickenham.

Onze ans après son dernier trophée continental, le Stade Toulouse a remporté un succès historique dans le temple du rugby anglais en battant La Rochelle (22-17) dans l’épilogue franco-français de la Coupe des champions.

Le club noir et rouge est déjà seul dans la partie supérieure du continent. Il avait auparavant partagé le record avec la province irlandaise de Leinster.

Le leader du Championnat de France « n’a pas joué un grand match » dans le jardin du XV de la Rose, avec « des aléas et notamment un plan stratégique forcément infructueux », comme le souligne son entraîneur Ugo Mola.

Toulouse a même eu peur dans le «money time» lorsque la moitié de La Rochelle, Tawera Kerr-Barlow, a inscrit la seule tentative de sa part. On a même vu l’aube de France-Angleterre 2020 lorsque Dupont a envoyé le ballon dans les tribunes un peu trop tôt, pensant que l’heure était passée. Une erreur qui avait coûté la victoire aux Bleus au Tournoi des Six Nations au moment des comptes.

« Le premier instinct a été de voir que ce temps était écoulé car j’avais des problèmes avec ça … », a expliqué le N.9 des Bleus, nommé joueur européen de l’année. Une première pour un Français.

Le dernier champion de France (2019) a souffert de la rudesse du peloton d’attaquants du Stade Rochelais, mais réduit à quatorze à la 28e minute après que le carton rouge a été infligé à Levani Botia. Le centre des Fidji a été accusé d’une violente attaque épaule contre épaule de l’indestructible Maxime Médard, dernier survivant des deux précédentes finales européennes à Toulouse (2005, 2010).

Mais même quand c’est moins bien joué, la marine toulousaine se porte bien. Cependant, ses blessures (Yoann Huget, Sofiane Guitoune, Alban Placines, Dorian Aldegheri, Zack Holmes) auraient pu l’affaiblir. La suspension de la prostituée du XV de France Julien Marchand, sanctionnée par une attaque dangereuse en demi-finale contre Bordeaux-Bègles, encore plus.

Mais c’est comme si sa longue expérience dans des événements importants avait fait la différence face à La Rochelle, recrue à ce niveau de compétition.

Les planètes semblent alignées cette saison pour que Rouge et Noir obtiennent une rare Coupe d’Europe – Double Championnat. Seuls deux clubs français y sont parvenus à ce jour: Toulon en 2014 et … Toulouse en 1996, pour la première édition de la Coupe des champions.

Tant que Dupont et d’autres ont tenu le choc et ont conservé suffisamment de munitions, le deuxième ligne australien Richie Arnold, touché à la cuisse, a dû quitter le terrain samedi dix minutes plus tard.

Mais l’équipe toulousaine a des ressources sur le banc. Le test décisif de l’Argentin Juan Cruz Mallia – son premier avec le maillot rouge et noir – en est le symbole.

Arrivé en Haute-Garonne en janvier, puis opéré du doigt en mars, le centre Pumes de 24 ans n’a même pas eu la chance de contenir Twickenham. «L’histoire est géniale», a déclaré Mola.

L’histoire peut être meilleure si son équipe remporte vingt et un Brennus Shield le 25 juin au Stade de France.

Déjà qualifiée pour les finales du Top 14, elle devra donner un dernier coup de pouce à la fin de la saison régulière pour sceller sa place entre les deux premiers, passer directement en demi-finale et ainsi jouer un match de moins.

Match de samedi contre Clermont.

Sources :