Rugby Nationale – L’USB sereine mais méfiante à Suresnes !

Rugby Nationale - L'USB sereine mais méfiante à Suresnes !

Les Violets terminent la saison régulière avec deux voyages consécutifs. A commencer par Suresnes ce dimanche (match à 15h).

Ca y est, nous sommes ici au mois de mai et avec lui ces délicieux parfums de dernière étape, le Saint Graal pour tout amateur de l’ovale qui se respecte, pointent le nez! Evidemment, les dernières annonces gouvernementales ont quelque peu relancé les différentes équipes en lice pour une place en demi-finale … qui pourront s’affronter devant un millier de fans! Du coup, les enjeux de jouer à domicile sont redevenus intéressants. Comme le souligne Lucas Lyons au 3e rang de Bressan, «aujourd’hui, alors que nous jouons devant seulement 1000 personnes, nous signons tout de suite».

Yoann Boulanger a sa propre recette pour cela: «Il faut gagner les deux derniers matchs et nous y voilà. « Mais, il faudra » se concentrer sur Suresnes en premier « et rendre le résultat positif de ce transfert à » l’équipe qui a bien commencé le championnat mais qui a un peu plus de mal ces derniers temps « , observe Yoann Baker.

Pas étonnant, étant donné que de nombreux joueurs de l’équipe de Mathieu Blin sont multi-actifs et que l’équipe ne s’entraîne que le soir. Dans ces circonstances, il est difficile de suivre le rythme infernal du championnat d’État. Cependant, lorsqu’ils sont venus à Verchère en janvier dernier pour continuer le championnat, après une pause de deux mois et demi, les Suresnois étaient à la 3e place, juste derrière les Bresans. Les Purples les ont dominés (27-7) et ont montré un bon contrôle.

Encadrement, ce dimanche devra se montrer face à une équipe qui a récemment travaillé dur à Niçois. « C’est une équipe qui fait preuve d’une belle attitude, donne de l’initiative et propose un jeu ouvert. Il va falloir proposer un jeu organisé et éviter une trop grande exposition », explique le coach violet. Utiliser la même stratégie que lors d’un voyage à Dax?  » Dax était définitivement une victoire, mais toujours frustré », commente-t-il.

En ce sens, la performance contre Cognac-Saint-Jean d´Angély a montré tout le match en cours et un bon échange d’attaquants-3/4. « Nous allons devoir continuer notre dynamique du match contre le cognac, au cours duquel nous nous sommes beaucoup amusés », a déclaré Lucas Lyons. Qui ajoute: « En ce moment, nous avons le privilège de pouvoir jouer au rugby, ce qui renforce évidemment notre envie. »

Benjamin Doy, l’appétit du lion

Si le joueur a faim de balles, c’est Benjamin Doy, qui est revenu au centre de l’attaque sur la Bresse deux matchs, et cela après … huit mois d’absence. Catholard confirme: « Je n’étais pas sûr de pouvoir rejouer avant la fin de la saison, donc je suis évidemment content d’être à nouveau sur le terrain. J’ai beaucoup d’enthousiasme, je me sens très bien physiquement et si je peux contribuer à l’équipe, tant mieux! « .

L’international suisse doit affronter l’équipe de Suresnes, qui «joue sur un instinct qui jouit d’un jeu débauché dans lequel c’est dangereux» de quatre manières: «Les calculs sont tous, mais la meilleure façon de nous préparer pour les demi-finales est de se concentrer sur le contenu collectif. « 

Alors certainement avec raison, Yoann Boulanger prévient: «Il faut faire attention à ne pas gêner trop d’enjeux dans ce match» … Néanmoins, le chemin sinueux menant aux demi-finales mène par le chemin de Suresnes. Et dans quelques jours, cette notion de match à domicile prendra tout son sens!

Sources :