Ligue 1: titre, Ligue des champions… pourquoi la victoire de Lyon change tout

Le scénario fou du match entre Monaco et Lyon (2-3) change la situation du leader du tableau avec désormais deux duels dans le top 4: l’un pour le titre, l’autre pour le podium.

La Ligue 1 est décidément paradoxale: elle n’a jamais traversé une telle crise (coronavirus, fiasco Mediapro) et pourtant elle vit l’une des fins les plus excitantes de la saison depuis (peut-être) le titre de Montpellier en 2012. On ne sait toujours pas. si c’est une annonce bénie quand les droits TV pour les trois prochaines saisons seront le feuilleton de l’été ou si cela confirme Canal + dans son choix de ne vouloir que les meilleures affiches. Ces deux derniers offraient aux abonnés de la chaîne cryptée un suspense remarquable. Il y avait OL-Lille (2-3) la semaine dernière, puis Monaco-OL (2-3) ce dimanche. Pour deux résultats qui dessinent les trois derniers jours en feux d’artifice.

& gt; & gt; Découvrez les offres de RMC Sport et suivez en exclusivité la Ligue des Champions

Le succès de Lyon en Principauté change tout en fin de saison. Tout autre résultat les aurait presque éliminés du podium. En inversant la destination du match, au contraire, il est revenu à un point à Monaco, troisième et dernier classé pour la plus prestigieuse des compétitions européennes.

Ce succès scelle également les rêves du titre ASM. Jusque-là vaincus une seule fois en 2021 (à Strasbourg le 3 mars) et capables de ne pas marquer de buts pendant deux mois (9 matchs toutes compétitions confondues), les Monégasques ont commencé à rêver d’un couronnement inattendu, lorsqu’ils occupaient la 12e place du championnat. début novembre.

Niko Kovac peut se garantir qu’il n’a jamais voulu le titre, la défaite face à Lyon est une défense. Ici, ils sont loin derrière Lille, leader avec 5 points, et le PSG, 2e avec quatre points. Et sous la menace de Lyon, 4e à un moment donné. Au lieu d’un combat à trois pour le titre, le sprint final fait naître deux duels: Lille-PSG pour la première place, Monaco-OL pour le podium.

Sources :