Le PSG en finale de la Coupe de France après avoir éliminé Montpellier aux tirs au but

Le PSG en finale de la Coupe de France après avoir éliminé Montpellier aux tirs au but

Le match : 2-2, 5-6 t.a.b.

Le match : 2-2, 5-6 t.a.b.

Privé de champions de Manchester City la semaine dernière, au ballottage défavorable dans la course au titre de Ligue 1, le PSG s’est offert une chance de remporter le trophée en fin de saison. Lire aussi : Al-Khelaïfi : «La Coupe de France est notre spécialité». Sans Di Maria et Neymar, remplaçants au départ, les Parisiens ont été disciplinés pour la première fois sur la pelouse de Montpellier en demi-finale de Coupe de France.

Ils auraient pu compter sur le grand Kylian Mbappé, l’auteur du double, mais le séduisant Héraultais les a poussés aux tirs au but. Après l’échec de Junior Zambie, Moise Kean a transformé le coup décisif. Paris jouera donc la finale de la 19e Coupe mercredi prochain (le record de l’OM est à égalité), contre Monaco ou Rumilly Vallières (N2), qui disputera la deuxième demi-finale jeudi (21h15).

Les buteurs parisiens (Di Maria, Draxler, Paredes, Marquinhos, Neymar et Kean) ont donc créé le sans-faute Mosson, dans une séance que le PSG aurait pu éviter car il dominait les enchaînements. Si Mbappé a été brillant (voir ci-dessous), la capitale a également été assez inspirée. Idrissa Gueye l’a illustré par de belles activités, défensives et offensives, en début de match. Le Sénégalais a joué un rôle majeur dans l’ouverture du score avec ses deux contre Mauro Icardi jusqu’à son service parfait dans la course de Mbappé (10e). Au cœur de la première période (12e, 16e, 37e) il a effectué plusieurs passes pointues, au cours desquelles Paris a eu plusieurs occasions de se reposer. Alessandro Florenzi a même retrouvé la qualité du centre de ses débuts dans la capitale. Problème : L’Italien a été directement impliqué dans l’égalisation du MHSC, à la surprise de Gaëtan Laborde (45 ans, voir ci-dessous).

Le sérieux Parisien n’a pas été ébranlé, et le talent de Mbappé a permis au PSG de reprendre la tête (50e). Mais là encore, Paris n’a pas pu s’envoler, avec un bel échec notamment de Pablo Sarabia (58). Et il a encore eu peur. Keylor Navas a annoncé une frappe forte de Ristic avec une belle parade (80e), mais n’a rien pu faire sur une nouvelle égalisation d’Andy Delort, qui a été servi par Laborde dans une réaction déclenchée par Hilton (83e). Le vétéran de l’Hérault a sauvé devant Icardi à la 93e minute, avant d’arrêter Bertaud devant Danilo Pereira (94e). Mais le rêve de MHSC a cessé peu de temps après.

Sources :

Sur le même sujet