Hippisme : le jockey Pierre-Charles Boudot en garde à vue après une nouvelle plainte pour viol

Hippisme : le jockey Pierre-Charles Boudot en garde à vue après une nouvelle plainte pour viol

Le jockey star Pierre-Charles Boudot était en garde à vue lundi 10 mai à Chantilly, dans le cadre d’une enquête suite à une nouvelle plainte pour viol, ont indiqué le parquet de Senlis et l’avocat du plaignant, confirmant les informations de France 2.

Cette plainte a été déposée à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes) le 19 février en raison de faits remontant au 17 février, a indiqué en avril le parquet de Senlis, qui avait confirmé la garde à vue lundi, renvoyant une communication à mercredi. dans ce cas.

Cette plainte a conduit à l’ouverture d’une enquête préliminaire par le parquet de Senlis, le jockey résidant à Chantilly (Oise), où selon l’avocat du plaignant Me Justine Devred, il a été entendu, dans les locaux du commissariat. .

Selon Me Devred, qui s’attend à un affrontement le mardi 11 mai, un autre jockey «qui était présent à la résidence», où les incidents auraient eu lieu, était également en garde à vue.

Il est très probable qu’on lui ait fait boire ou inoculer des produits pour révoquer son consentement.

«Ma cliente, une femme de 25 ans travaillant dans le monde du cheval à Chantilly, est allée à une fête. Il est très probable qu’elle a été obligée de boire ou de faire inoculer des produits pour anéantir son consentement. son corps ne répond plus », a déclaré Me Devred à l’AFP.

« Elle a déposé une première plainte, qu’elle a retirée parce qu’elle avait subi des pressions de la part de son entourage professionnel. Finalement, elle s’est plainte à nouveau après avoir interrogé les enquêteurs », a-t-elle déclaré.

Sources :