Handball : «Disputer le Final Four est dans un coin de ma tête», confie Nikola Karabatic

Handball : «Disputer le Final Four est dans un coin de ma tête», confie Nikola Karabatic

Alors qu’il sifflait le coup de sifflet final, il a sauté sur la balustrade pour se jeter entre les mains de son partenaire. Victime mi-octobre d’une fracture du ligament croisé droit au genou droit, Nikola Karabatic a oublié sa blessure pour célébrer la qualification du PSG pour la finale de la Ligue des champions quatre après sa victoire contre Kiel (34-28). Un tournoi est prévu les 12 et 13 juin, auquel il espère jouer.

Que ressentez-vous après la qualification du PSG pour les demi-finales de la Ligue des champions?

NIKOLA KARABATIC. Je suis super heureux, vraiment heureux, que dire de plus? Je suis pour les gens, pour l’équipe. Les garçons ont eu un jeu exceptionnel. Qu’il est bon de jouer à Cobertin avec un public! Mais c’était dur d’être spectateur. J’ai crié tout le match, j’ai l’impression de l’avoir joué. Elle mérite tellement de gagner et de se qualifier. Chapeau à toute l’équipe qui a renversé le champion d’Europe en titre.

Le retour du public vous quittera-t-il davantage?

Lorsque vous jouez à huis clos, ne criez pas. Je ne crie pas, mais là, nous avons dû dégager la salle pour retirer les fans de leur siège car en première mi-temps il ne faisait pas très chaud. Mais dans la deuxième section, tout le monde a joué ensemble Si après huit mois sans public vous ne partez pas, je ne sais pas quand le faire. Si j’avais vu quelqu’un dans la pièce ne pas chanter, je serais allé lui tirer les oreilles.

N’est-ce pas trop frustrant de ne pas jouer à ce genre de jeu?

Non, parce que je savais que je ne pourrais pas jouer. Bien sûr, je veux toujours être sur le terrain mais j’ai vécu le match avec des gens et je me sentais vraiment avec eux.

Huk Luka a joué malgré l’anesthésie générale pour un calcul rénal mardi soir …

C’est incroyable! Je ne pensais vraiment pas qu’il allait pouvoir jouer. Calcul rénal, je sais ce que c’est et ce que ça fait. J’en ai eu un il y a un an et demi. Il est très affreux, d’autant plus que le sien était très grand. Avec son opération de la veille, de ma vie je n’ai jamais pensé qu’il jouerait. Cependant, il a joué tout le match en attaque, en défense pendant qu’il se déroulait. Chapeau à lui, c’est impressionnant. Tous les garçons m’ont impressionné et la meilleure équipe a gagné.

Jouerez-vous le Final Four de la Ligue des Champions à Cologne les 12 et 13 juin?

Je ne sais pas encore, mais nous le saurons bientôt, dans les prochains jours. J’ai commencé à m’entraîner avec le centre de formation et cela ne prend généralement pas longtemps avant de pouvoir commencer avec toute l’équipe. A partir de là, on voit comment ça évolue pour moi. Mais je pense à participer au Final Four.

Devez-vous être motivé en jouant au Final Four avec Paris pour guérir encore plus vite?

Cela me donne vraiment envie. Les garçons m’ont donné une carotte pour la fin de la saison.

Alors, pouvez-vous également participer aux Jeux olympiques?

J’ai commencé le handball, la formation. Je fais de mon mieux pour commencer le match avant les préparatifs des Jeux Olympiques. Je fais de mon mieux pour que cela fonctionne. Pour l’instant, tous les indicateurs sont verts. Je suis en forme, je travaille avec le personnel mais je ne veux pas me blesser.

Sources :