ATP Genève: « Le positif est que je peux rejouer au tennis », lâche Roger Federer

ATP Genève: "Le positif est que je peux rejouer au tennis", lâche Roger Federer

Un retour est attendu. Cela a duré moins de 2 heures. Roger Federer a quitté l’Open de Genève et ce fut une pluie d’eau froide pour les quelques spectateurs qui ont pu pénétrer dans l’enceinte des Eaux-Vives ainsi que pour la presse, ravie de retrouver « Mr ». Que retenir du retour du 18 mai, date qui devrait marquer le «retour» de Balois sur le circuit?

«J’attends vraiment le meilleur de moi-même, surtout par rapport aux séances d’entraînement dont je viens de parler, même celles que j’ai racontées ici». Roger Federer n’est pas entré dans la clandestinité au moment de l’analyse. Il a été déçu car il est tombé devant Pablo Andujar. La famille Bâloi regrettait sincèrement de ne pas pouvoir donner plus au public genevois, qui l’attendait sans relâche. Il est également regrettable de ne pas pouvoir offrir plus de matchs avant un été chargé. « J’ai fait un bon set et demi, rien de plus, dit-il. J’ai eu trop de hauts, trop de bas. Il faut accepter cette défaite, mais c’est dommage, car Genève m’a tenu. »

Un rythme qui n’existe pas en SET 1: La première mi-temps a parfaitement démontré que rien ne peut remplacer la compétition. Roger Federer n’était tout simplement pas prêt après si peu de duels en 18 mois. Il ne pouvait pas le faire, que ce soit au service (39% de la première balle) ou lors d’un échange, ne trouvant pas le bon rythme. Certes, en revanche, Pablo Andujar ne lui a rien donné, mais le joueur avec des repères sur « RF » du 18 mai 2021 n’abandonnera pas sur ce set initial.

Bienvenue (timide, contexte obligeant) pour le retour de Roger # Federer à Genève pic.twitter.com/fAUmpo7DoE

FULGURANCES malgré tout: mais ne disputant même que 2 matchs en 16 mois, même après avoir subi deux chirurgies au genou, Roger Federer reste Roger Federer, le joueur à ce bras magique. Il offre ensuite quelques aperçus de la maigre richesse de Genève. Ses attaques en seconde période ont été à la hauteur des attentes. Il a également volé le service de son adversaire à 1-1, en partie grâce à un superbe coup droit qui n’a pas traversé. Mieux positionné à l’arrière, Balois n’a pas hésité à être plus offensif. On l’a même vu sortir le fameux SABR de la boîte (sans succès, le mot).

ELLE A EU LE JEU… le pire, à la fin, c’est que Roger Federer a tenu son match 4-3 dans le dernier set, où il a failli faire des ravages tout seul. Oui, Andujar n’a donné que quelques points, mais l’ancien numéro 1 mondial a dépassé son adversaire. Jusqu’à ce que ce soit « blanc » à 4-3 qui déclencha sa chute. La façon dont il a déployé ses deux premiers points de match – un incroyable revers à la longue ligne, puis un coup droit puissant – lui a gardé espoir. Juste pour deux minutes.

Pablo #Andujar, 35 ans, pour @ atptour: «C’était quelque chose que je voulais, le match contre Roger, juste pour que mes enfants et petits-enfants sachent quand j’étais plus vieux que j’avais joué. Je suis très heureux de jouer contre Roger, et en Suisse « 

@raygiubilo pic.twitter.com/FYX4EmD0yi

CONCLUSION: du fait de cette défaite, Roger Federer débarquera à Roland Garros avec un seul match sur terre battue en jeu, donc sans référence. Il continuerait ensuite avec Halle et Wimbledon. Quoi qu’il arrive à Paris et en Allemagne (sauf miracles …), Balois doit donc toujours se trouver à court de concurrence lorsqu’il s’agit de trouver le chemin de l’Église. Mais les optimistes veulent rester ainsi. Comme Federer lui-même: « Ce qui est positif, c’est que je peux à nouveau jouer au tennis », a-t-il déclaré à l’issue de la conférence de presse. Parce que c’est optimiste; vrai ou faux? L’avenir le dira. Mais pas à Genève …

Arnaud Cerutti, à Genève – @arnaud_cerutti

Sources :