ATP Genève: « Il y a encore des questions, mais je me réjouis d’affronter les meilleurs », avoue Roger Federer

ATP Genève: "Il y a encore des questions, mais je me réjouis d'affronter les meilleurs", avoue Roger Federer

Dans une dispute mardi soir à l’Open de Genève, à voir à 18h sur RTS2 (contre le vainqueur du match entre Jordan Thompson et Pablo Andujar), Roger Federer s’est confié à notre reporter avant le tournoi de Genève. Il parle de ses derniers mois, de son genou et de ses espoirs pour l’avenir.

«Mes entraînements ont explosé en douceur», rassure immédiatement Roger Federer. Avant de continuer: « J’ai beaucoup joué ces dernières semaines après le programme de fitness. C’est bien de faire ce que je peux faire de mieux. J’ai hâte de voir comment ça va se passer maintenant. »

J’ai maintenant hâte de voir comment cela se passera dans un match

Quant à ses attentes, à Genève et plus tard dans la saison, les Bâlois ne l’emportent pas. Il marche prudemment et explique. « Ici, je dois d’abord regarder la planche, ce qui sera certainement compliqué. Mais pour être honnête, il est important de voir d’abord comment le corps et l’esprit réagissent, car je pense que mon tennis est là. »

Son genou soulève également quelques questions. « Je veux voir comment il réagit, parce que parfois le genou réagit différemment à la sortie d’un match qu’à l’entraînement, parce que le stress de la compétition est complètement différent. Peut-être que ça y est. Plus de questions. Mais de toute façon, pour y répondre, j’ai jouer une douzaine de matchs pour vraiment savoir ce que je ressens. « 

Parfois, le genou réagit différemment après avoir quitté un match que pendant l’entraînement, car le stress de la compétition est complètement différent

En ce qui concerne le circuit ATP ces derniers mois, Roger Federer ne cache pas qu’il l’a beaucoup amusé. «Même s’il n’y avait pas de grosses surprises, avec Rafa qui remportait toujours Roland Garros ou Novak, qui est n ° 1 mondial», sourit-il. Il rend hommage principalement aux jeunes (Tsitsipas, Medvedev, Rublev, etc.), qui ont continué à progresser malgré les conditions difficiles. «À leur âge, je souffrirais de jouer sans spectateurs ou avec très peu de monde», admet «RF».

J’espère pouvoir revenir à un niveau élevé, également avec Stan Wawrinka

Avant de participer à la compétition à l’Open de Genève, Roger Federer confie encore son impatience. « Quand je vois les gars à la télé, je pense que le niveau est incroyable. J’espère pouvoir revenir à ce niveau aussi avec Stan Wawrinka. Je sais qu’il faut gagner contre les meilleurs pour gagner des titres. Ça va être intéressant. J’ai hâte de les rencontrer. « 

Entretien avec Isabelle Musy, as adaptative

Sources :